Santé environnementale

Selon la définition proposée par le bureau européen de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en 1994 lors de la conférence d’Helsinki, « la santé environnementale (environmental health) comprend les aspects de la santé humaine, y compris la qualité de la vie, qui sont déterminés par les facteurs physiques, chimiques, biologiques, sociaux, psychosociaux et esthétiques de notre environnement. Elle concerne également la politique et les pratiques de gestion, de résorption, de contrôle et de prévention des facteurs environnementaux susceptibles d’affecter la santé des générations actuelles et futures ».

Les partenaires rassemblés au sein de l’Espace Partagé de Santé Publique se sont fixé comme objectif d’agir pour créer des environnements et des conditions de vie favorables à la santé et de s’impliquer dans des projets de santé environnementale.

  • Impact sanitaire de l’Unité de Valorisation Energétique de l’Ariane :

Cette note a été réalisée en 2010, à la demande du Pr Daniel Benchimol, adjoint à la Santé de la Ville de Nice, afin d’apporter un éclairage sur les risques pour la santé des populations vivant à proximité de l’incinérateur d’ordures ménagères de Nice l’Ariane. Elle comprend une revue de l’état actuel des connaissances scientifiques et une enquête épidémiologique sur l’incidence des cancers dans la zone géographique correspondant aux codes postaux 06300, 06340, 06730, réalisée à partir de l’Observatoire des cancers des Alpes-Maritimes. L’incinérateur de Nice l’Ariane faisait alors l’objet d’interrogations depuis plusieurs années de la part des associations de riverains sur les risques encourus.

Documentation : Rapport

Pour en savoir plus, contacter : Dr Eugènia MARINE-BARJOAN, marine-barjoan.e@chu-nice.fr, 04.92.03.56.34

  • Diagnostic participatif qualitatif sur le quartier des Semboules à Antibes :

La Ville d’Antibes, dans le cadre de son Plan local de Santé, a souhaité impliquer les habitants du quartier des Semboules, afin d’établir des priorités d’action concernant l’amélioration de leur qualité de vie vers un développement durable (au sens « santé et environnement », « santé sociale » et « santé et économie »). Le quartier des Semboules se caratérise par la présence d’un incinérateur et la proximité de l’autoroute A8. Une enquête qualitative a donc été réalisée pour permettre d’ancrer les actions d’amélioration du quartier des Semboules sur les expériences et préoccupations des habitants rencontrées au cours de leur vie quotidienne dans le quartier. Huit Focus Group ont été organisés entre Décembre 2010 et Novembre 2011, pour arriver à saturation de données. Chaque groupe était constitué de 4 à 8 participants. En tout 53 habitants du quartier des Semboules ont participé à l’étude.

Documentation : Présentation et Rapport

Pour en savoir plus, contacter : Mme Dominique ARCUCCI, Ville d’Antibes, dominique.arcucci@ville-antibes.fr.