Promotion de la santé au travail au CHU de Nice

Au printemps 2015, les premiers services de soins déménagent pour le tout neuf hôpital Pasteur 2. Avec le soutien de la Direction Générale, le Département de Santé Publique (Pr C PRADIER) et la Médecine du Travail (Dr JH PLANCHARD) prennent l’initiative de réunir un groupe de personnels pour établir un projet sur la qualité de vie au travail à l’hôpital, intégré dans une perspective plus large de promotion de la santé.

En effet, la promotion de la santé doit permettre aux individus, dans et avec leur communauté, d’agir en faveur de leur santé (le terme « santé » étant pris dans une dimension globale : physique, psychique, sociale, etc). Parmi tous les déterminants qui relèvent de la démarche en promotion de santé, deux d’entre eux apparaissent primordiaux dans ce contexte :

– le rôle de l’environnement : il s’agit ici de l’environnement de travail, car toute évolution contrainte, rapide, des modes et conditions de travail est susceptible d’avoir des répercussions sur la santé des individus qui doivent s’y adapter ;

– le principe de participation effective et concrète des personnes aux décisions qui concernent leur santé : pour faire en sorte que les personnels soient ainsi susceptibles d’exprimer des besoins, de fixer des priorités, de prendre des décisions pour la mise en œuvre d’actions favorables à la santé de la communauté des agents.

Le principe de fonctionnement du groupe est simple : proposer aux participants d’avoir une liberté de parole et de propositions.

En avril 2015 se réunit un groupe composé d’une douzaine d’agents de différents services de Pasteur 2. A cette époque, le personnel met notamment en avant des problèmes de santé liés à la ventilation du bâtiment (Centre 15 en particulier). A l’occasion de ces échanges, d’autres doléances sont alors librement exprimées, en relation avec l’accès aux parkings, au self, et avec certaines conditions de travail. Le groupe exprime des premières propositions : mieux connaître le bâtiment, et plus généralement, participer à améliorer les lieux et conditions de travail.

Communiqués à la Direction Générale, les souhaits exprimés ont été entendus puisqu’une visite collective a été organisée dans les services et lieux en lien avec la ventilation. Elle a été effectuée sous la coordination du Directeur du patrimoine, avec les Services techniques. L’implication de la Direction générale a été appréciée ; cette visite a été jugée par le groupe comme une opportunité précieuse pour comprendre le fonctionnement technique du bâtiment et pouvoir avoir des réponses aux interrogations. De plus, le partage d’informations entre parties a été jugé enrichissant, dans la mesure où la confrontation des mises en perspective entre Direction et agents de terrain a permis de comprendre les contraintes réciproques. Enfin, des améliorations pratiques ont pu être apportées au niveau de l’environnement de travail de certains membres du groupe. A la même période, le groupe pose la question de l’accessibilité au lieu de travail : accès et agencements des places de parkings de Pasteur 2 ; usage de moyens de transports diversifiés pour se rendre sur le lieu de travail. Une visite du parking sera organisée à la suite, guidée par le Directeur du patrimoine, permettant questions pratiques et propositions.

Les réunions continuent à se succéder au fil du temps. Pasteur 2 n’étant plus pavillonnaire comme l’ancien hôpital Pasteur, le groupe avance que cette nouvelle architecture peut justement permettre de favoriser les liens et la cohésion entre Services. Emerge l’idée pour les agents, de réaliser des visites croisées entre Services : la connaissance de l’autre, de son contexte de travail et de ses contraintes pouvant contribuer à développer une ambiance de travail positive au sein du bâtiment.

Le groupe préconise également des actions en termes de communication : par le vecteur du Journal « Les Infos », des articles contribuent à informer le personnel sur certains aspects du fonctionnement du bâtiment et à répondre aux questions susceptibles de se poser. Parallèlement, la Direction de la Communication du CHU fait aussi des propositions visant à mettre en valeur certains Services dans une rubrique Au cœur du CHU, à la découverte de .. , afin que l’on sache mieux ce que représente le quotidien du travail dans ce contexte. Enfin, le Fonds de Dotation AVENI du CHU de Nice qui rassemble des mécènes et donateurs, se positionne pour soutenir financièrement certains projets comme la création de l’Orchestre du CHU de Nice.

Au fil du temps, plusieurs orientations se dessinent pour constituer des axes du groupe de promotion de la santé, avec l’implication particulière de professionnels. Dans les premiers mois de 2016, l’organisation s’est accélérée pour une mise en place concrète de certaines actions (installation de boîtes à livres, organisation de conférences, « adoption » de jardinières, séances d’activité physique pendant et hors du temps de travail, etc)

Cliquer sur le lien pour avoir le descriptif complet de ces actions : diaporama